Assimiler un livre sans avoir à le lire !

Vous avez besoin d’apprendre de nouvelles compétences dans votre métier ? Vous vous lancez dans une nouvelle activité et vous avez beaucoup de choses à apprendre ?

On ne retient que 10% de ce qu’on lit !

Alors j’ai une bonne nouvelle pour vous, le Mind Mapping permet en quelques minutes de comprendre et donc d’assimiler 70% d’un livre sans avoir à le lire !

Avec la lecture linéaire sans prendre de notes on ne retient que 10% de ce qu’on lit.

Cela veut dire que quand vous lisez un livre de 300 pages sur un nouveau sujet qui vous intéresse vous ne retenez quasiment rien alors que vous avez passé peut être 6 à 8 heures pour le lire ! Quel gâchis de temps !

Imaginez tout ce que vous auriez pu faire pendant ces 6 heures avec votre famille, dehors ou pour mener des actions concrètes !

Voilà pourquoi il faut absolument changer votre façon de lire pour assimiler rapidement et retenir ce qui pourrait vous être utile maintenant.

Sachant qu’en plus, avec la carte mentale d’un livre, vous pouvez revenir dessus facilement quelques jours après voir quelques mois après pour faire le point et voir si vous n’êtes pas passé à côté d’une information importante.

La méthode qui change tout

Avec ma méthode vous allez découvrir que vous n’avez besoin de lire le livre pour comprendre et retenir la majorité de ce qui va être expliqué dedans.

D’habitude quand vous lisez un livre, vous pliez les pages pour retrouver les informations importantes ou vous mettez un post it.

Pour les plus courageux vous annotez la page de couverture à l’intérieur du livre de façon linéaire.

Vous vous rendez compte assez rapidement qu’il ne va pas y avoir assez de place sur la page et du coup vous annotez le moins possible, et vous finissez par arrêter car la place manque…

Je suis dans le vrai ou pas ? 😉

Déconstruire avant de reconstruire

Ma méthode est différente. Je ne cherche pas à aller directement dans le livre, je veux d’abord comprendre le sommaire et voir où l’auteur veut aller.

Je ne veux pas aller directement dans les détails. Or la lecture linéaire OBLIGE à suivre le déroulement du livre de la page 1 à la dernière page en étant noyé sous les détails.

Mais d’après-vous, comment l’auteur a t’il conçu son ouvrage ?

Quel est le premier réflexe d’un écrivain quand il veut écrire un livre avec du contenu informatif dedans ? (je ne parle ici pas des romans)

L’écrivain il commence d’abord par prendre une FEUILLE BLANCHE VIERGE et faire un SOMMAIRE.

Il se peut d’ailleurs qu’il mette beaucoup de temps à faire son sommaire, car il doit d’abord ranger SES idées dans sa tête avant de les mettre par écrit. D’où l’intérêt de la feuille blanche, il part de zéro et construit au fur et à mesure son livre.

Je n’ai jamais écrit d’ouvrage mais mes amis qui en ont écrit ont mis du temps à trouver le bon sommaire pour le livre. C’est un vrai travail en soi.

Et nous simples lecteurs, nous plongeons la tête la première dans la lecture linéaire du premier chapitre sans avoir de vision globale des propos.

Le cerveau n’aime pas du tout et c’est notamment pour ça qu’il ne vas pas tout retenir.

Le cerveau a besoin d’avoir une vision globale avant d’aller dans le détail

Je vous propose donc d’essayer une autre méthode grâce au Mind Mapping et les résultats risquent de vous surprendre.

Voici donc ma méthode :

1 – Prenez une feuille blanche de préférence A3 en mode paysage (ou collez 2 A4 ensemble)

Il vous faudra de la place pour cette première expérience !

2 – Ecrivez le titre du livre au milieu

Ne vous trompez pas entre le titre accrocheur et l’intention réelle du livre.

Exemple > le livre « Tous formateurs! » de Christine Paolini. Il ne faut pas prendre le titre principal mais le sous-titre qui explique mieux POURQUOI elle a écrit ce livre. En l’occurrence « Méthodes et techniques pédagogiques pour partager son savoir-faire »

tous formateurs

Vous rencontrerez régulièrement ce piège qui peut vous amener à définir un mauvais sujet pour votre carte.

Voici le centre de ma carte :

Tous formateurs 1

3 – Allez directement au sommaire du livre, comptez le nombre de chapitres et préparez autant de branches principales que de chapitres

Si il y a 6 chapitres, vous créez 6 branches principales et vous indiquez un mot clé par branche synthétisant le titre du Chapitre

Dans l’exemple du livre « Tous formateurs » il y a 10 Chapitres (oui je sais ce n’est pas l’exemple le plus facile mais j’aime bien vous donner du contenu via des exercices d’application… ) :

  1. Les différents types de mémoire > que je résume par « Mémoire »
  2. Identifier les différentes parties du cerveau et leur fonctionnement >  que je résume par »Cerveau »
  3. Les clés pour ouvrir les portes du savoir > « Clés »
  4. Les lois et les incontournables de la pédagogie > « Incontournables »
  5. L’analyse des besoins > « Besoins »
  6. Les méthodes pédagogiques > « Méthodes »
  7. Les techniques pédagogiques > « Techniques »
  8. Les spécificités générationnelles > « Générations »
  9. Les comportements difficiles > « Comportements » puis « Difficiles »
  10. L’attitude du formateur > « Attitude » puis « Formateur »

Voici le résultat en image pour les chapitres :

Tous formateurs 2

Je suis donc déjà capable de comprendre ce que je vais lire et où l’auteur veut m’emmener.

4 – Je continue en descendant d’un cran en préparant des branches secondaires pour chaque sous chapitre

Maintenant que j’ai la « Big picture » du livre, je peux descendre dans les détails  en prenant les sous-chapitres de chaque paragraphe.

Tous formateurs 3

Faîtes attention à des mots clés comme « 3 types de mémoire », cela veut dire que vous pouvez préparez déjà 3 branches tertiaires.

5 – Renouvelez cette technique pour chaque chapitre et remplissez donc tranquillement la carte

Le fait de construire le sommaire sur une carte permet de construire la réflexion dans votre tête.

Tous formateurs 4

6 – Notez les sous-chapitres cachés dans le livre

Pour bien assimiler le livre il faut aller dans les sous-chapitres qui ne sont pas visibles dans le sommaire.

Par exemple dans le Chapitre « Technique » il est indiqué « 10 étapes » dans le sommaire mais on ne les a pas !

Si vous lisez le livre de manière linéaire, vous allez commencer à lire les 10 étapes sans avoir une vision globale de ces 10 étapes et vous allez être noyé(e) par les détails de l’étape 1 puis l’étape 2…

= saturation de la mémoire de travail garantie !!

Ce que je vous conseille, c’est plutôt d’aller chercher ces 10 étapes dans le livre et de les noter dans votre carte.

Vous allez donc identifier un processus complet et vous pourrez, si vous pensez que ça peut vous servir, en faire ensuite une check liste!

C’est bien de lire un livre, c’est encore mieux d’utiliser toute cette nouvelle connaissance pour vous faire des outils !

7 – Rajoutez des pictos et de la couleur pour faciliter la lecture et la mémorisation

La mémoire fonctionne sur le principe d’association donc si je rajoute du rouge sur la branche « Mémoire » mon cerveau se souviendra à la fois de l’endroit dans la carte mais aussi que la branche était rouge.

8 – Passez quelques minutes à analyser le contenu du livre

Maintenant que vous avez une vision globale et détaillée du livre, vous pouvez identifier ce que vous savez déjà et ce qui pourrait être vraiment utile.

Vous pouvez même décider de ne lire que ce qui vous intéresse vraiment ! Pas besoin forcément de lire TOUT le livre !

9 – Lire ce qui vous intéresse et complétez votre carte

Vous n’avez maintenant plus qu’à lire le livre de façon linéaire en rajoutant des sous branches au fur et à mesure dans la carte pré établie.

L’avantage c’est que vous êtes en attente du contenu de chaque sous chapitre car vous avez déjà eu la vision globale du chapitre.

Suivez ma méthode pas à pas et je suis impatient d’avoir votre retour en commentaire !

Pour télécharger le guide L’essentiel à savoir sur les cartes mentales »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.