Les 3 erreurs MONUMENTALES à éviter pour convaincre quelqu’un

Nous devons TOUS persuader des personnes CHAQUE JOUR.

Je ne parle pas uniquement de persuader quelqu’un à acheter vos produits ou vos services.Cela commence très tôt le matin si vous avez un enfant.

Il faut le persuader de s’habiller RAPIDEMENT, de déjeuner de façon ÉQUILIBRÉE, d’aller à l’école  sans RECHIGNER.

Vous pensez avoir l’avantage sur lui car c’est VOUS le (la) CHEF à la maison.

Enfin vous IMAGINEZ avoir l’avantage…

Pour votre enfant, ce n’est pas parce que vous êtes GRAND(E) ou que vous CRIEZ FORT qu’il va être d’accord avec vous.

Il faut faire autrement.

Je dirais même plus, il faut ÊTRE autrement.

Au travail, c’est pareil.

Ce n’est pas parce que VOUS PENSEZ avoir raison.

Ce n’est pas parce que VOUS êtes le (ou la) CHEF.

Que les autres vont vous suivre aveuglement.

Pourquoi nous faisons TOUS cette erreur ?

Parce que notre « Société » moderne n’est pas basée sur la COOPÉRATION.

Depuis notre plus jeune âge, on nous élève dans la COMPÉTITION.

Pas la compétition pour être LE ou LA meilleur(e).

Mais la compétition ENTRE NOUS.

Le chacun pour soi.

« Ne perds pas ton temps à aider les autres. »

« Ce qui est important c’est que TU réussisses. »

Ce SYSTÈME, que nous ACCEPTONS de prolonger, entraîne un MODE DE PENSÉE INDIVIDUALISTE.

Il y a beaucoup, BEAUCOUP plus de SARL en France que de SCOP.

C’est un signe.

Pour coopérer, il faut être capable d’ECOUTER et de REMETTRE EN QUESTION sa vision pour se mettre d’accord.

Dans un mode de pensée individualiste, c’est MOI qui ait raison.

Les autres ont tort.

On peut le constater tous les jours au travail, à la maison et dans les débats télévisés…

Alors si vous voulez mieux convaincre vos enfants, votre famille ou les gens avec qui vous travaillez, voyons ensemble 3 erreurs MONUMENTALES à éviter.

Erreur n°1 : « Partir à l’AFFRONTEMENT »

Quand vous devez convaincre quelqu’un, il est tentant d’IMPOSER votre point de vue.

Que vous parliez d’une nouvelle STRATÉGIE, d’un nouveau PROJET ou simplement de débattre sur les revendications des gilets jaunes, la discussion peut rapidement s’envenimer.

Car si la personne en face n’est pas d’accord avec vous, il y a de grandes chances qu’elle vous le fasse savoir.

Je vous rappelle que nous n’avons pas l’habitude de COOPÉRER.

Elle risque donc de vous répondre de façon « énergique ».

Selon votre degré de FATIGUE, le PASSIF entre vous ou si c’est un sujet ÉMOTIONNELLEMENT important pour vous, l’affrontement est inévitable.

En quelques phrases, le ton est déjà monté.

Le résultat ?

A la seconde où vous montrez des signes d’énervement,vous perdez TOUT VOTRE POUVOIR de persuasion.

C’est prouvé, vous ne pourrez plus le (ou la) convaincre.

Voir pire.

Vous en ferez peut-être un(e) nouvel(le) ennemi(e).

Peut-être pour longtemps.

Car oui les Humains peuvent être TRÈS rancuniers.

La solution ?

Elle est TOUTE SIMPLE.

Les hommes politiques en usent et en abusent.

Ils en abusent TELLEMENT qu’on n’arrive plus à les croire.

Mais si ils continuent, c’est que ça doit encore fonctionner…

La première chose à dire à quelqu’un qui vous oppose un contre argument c’est « Tu as raison » ou « Je comprend ton point de vue ».

Je ne dis pas que vous devez retourner votre veste.

Je dis simplement que c’est une STRATÉGIE.

Un MOYEN d’avoir une discussion SAINE et OUVERTE.

Je vous rappelle que l’objectif est de CONVAINCRE.

Pas d’aller « au clash ».

J’ai expérimenté cette stratégie à de nombreuses reprises et j’ai été SURPRIS des résultats.

Encore plus au niveau personnel où le facteur émotionnel est plus fort.

Que ce soit avec ma fille, ma conjointe et même lors des dîners avec mes beaux-parents ! 😉

Maintenant que la discussion peut rester ouverte, vous pouvez passer à l’étape suivante.

Vous voulez argumenter votre point de vue n’est-ce pas ?

Et là encore, notre CULTURE nous joue des tours…

Erreur n°2 : « Donner VOS arguments »

Que ce soit clair.Quand vous voulez convaincre quelqu’un, il ne faut SURTOUT pas « déballer » vos arguments.

Je sais, nous avons pratiquement TOUS tendance à le faire.

En fait cela ne sert à RIEN.

Si j’essaie de convaincre ma fille de garder son manteau dehors quand elle joue parce qu’il fait froid, ce n’est pas elle qui a froid.

C’est moi.

J’aurais beau insister.

Lui dire qu’elle va risque d’attraper un rhume, la menacer etc…

Elle ne sera pas CONVAINCUE.

OK elle finira pas M’OBÉIR.

C’est moi le chef non ?

Vous pourriez me dire que le résultat, au final, est le même.

Elle a mis son manteau.

C’est en fait TRÈS différent.

Je lui ai donné un avis contraire à ce qu’elle ressent.

Je lui ai dit qu’il fait froid alors que elle n’a pas froid du tout, elle court partout.

C’est potentiellement perturbant pour elle.

Il y a de grandes chances qu’elle remette en cause ma « qualité » de jugement.

Ce n’est pas très grave, c’est ma fille.

Elle aimera toujours son papa.

Mais au travail.

Quand vous donnez des ordres plutôt que de convaincre, vous SAPEZ vous-même, petit à petit, votre autorité.

Il faut donc ECOUTER les personnes que vous voulez convaincre.

Essayer de les COMPRENDRE.

De trouver LEURS RAISONS qui vont les amener à changer LEUR point de vue.

Pas les vôtres…

Vous pensez que vous n’avez PAS LE TEMPS d’écouter les gens ?

Je ne crois pas.

Vous n’avez pas l’HABITUDE.

Un vieux proverbe chinois dit « Il faut 2 ans pour apprendre à parler et LE RESTE DE LA VIE pour apprendre à se taire ».

Ils sont forts en proverbes les chinois. 😉

La dernière erreur va peut-être vous surprendre mais c’est une réalité.

Erreur n°3 : « Croire que le MESSAGE est plus important que le MESSAGER »

Depuis la fin de mes études, j’ai toujours proposé MES projets à des partenaires.

J’ai quasiment TOUJOURS réussi à les concrétiser.

Pourquoi ?

Pas parce que mes projets étaient les meilleurs.

Pas parce j’étais connu.

Mais parce que les gens me faisaient CONFIANCE.

Parce que je j’INCARNAIS mes projets.

Vous avez l’habitude de travailler des heures sur un argumentaire « béton » pour convaincre ?

C’est bien.

Mais ce n’est pas ce qui fera VRAIMENT pencher la balance.

Notre cerveau arrive à détecter les personnes non alignées.

Des techniques commerciales peuvent  permettre de tromper les gens 1 fois.

On peut tromper 1 000 personnes 1 fois…

Mais ceux qui arrivent à convaincre SUR LA DURÉE.

Ils sont une REPRÉSENTATION PHYSIQUE de leur message.

Jour après jour. Année après année.

VOUS ÊTES LE MESSAGE !

Cela ne veut pas dire que vous devez être EXEMPLAIRE.

Personne ne peut être exemplaire.

Quand j’organise mon grand séminaire annuel, le Forum Positive Action, avec des conférences témoignages de fondateurs de success stories françaises, je ne cherche pas des personnes exemplaires.

Je cherche des personnes qui sont dans l’ACTION.

Tous les jours, toute l’année.

Depuis des années.

Comme l’a dit Gandhi.

« Montrer l’exemple n’est pas le meilleur moyen de CONVAINCRE.

C’est le seul »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.