3 exercices surprenants pour améliorer sa concentration

Dans cet article nous allons voir :

  • les SYMPTÔMES d’un problème de concentration
  • les FACTEURS qui peuvent expliquer un problème de concentration
  • la différence entre la CONCENTRATION et l’ATTENTION
  • 3 exercices pour lutter contre les problèmes de concentration

Si vous souhaitez uniquement connaître ces 3 exercices CLIQUEZ ICI

Ok pour vous ?

Alors c’est parti !

Est-ce que cela vous est déjà arrivé de discuter avec quelqu’un (un ami ou un collègue) quand SOUDAIN quelque chose prend plus d’importance dans votre esprit.

« Il faut ABSOLUMENT que je rappelle Thierry »

« Est-ce que j’ai bien envoyé le mail TRÈS important pour le nouveau client? »

« Qu’est-ce qu’on a dit qu’on faisait déjà ce week-end? »

Et du coup vous décrochez…

Vous essayez de vous reconcentrer sur la discussion.

Vous captez la fin d’une phrase mais elle n’a pas de sens pour vous.

Vous acquiescez comme si c’était évident pour vous pour faire bonne figure.

Mais en fait vous n’avez RIEN écouté.

Et ce qui est étrange c’est qu’en y réfléchissant vous vous apercevez que n’importe quel détail perturbe votre concentration.

La voiture qui passe derrière ou l’avion qui fait un peu de bruit au dessus de vous.

Vous avez perdu votre capacité d’ATTENTION.

Mais comment reconnaître si vous souffrez VRAIMENT d’un problème de concentration ?

Les problèmes de concentration chez l’adulte

Voici une liste de symptômes qui peuvent vous aider à déterminer si vous souffrez d’un réel problème de concentration.

#1 – L’oubli SYSTÉMATIQUE d’informations

Votre famille, vos amis ou vos collègues vous disent en permanence « Mais je te l’avais dit« .

Au bout d’un moment il va falloir l’accepter et chercher d’où vient le problème.

Notez qu’il s’agit peut-être juste d’un manque d’entraînement de votre mémoire.

#2 – L’IMPOSSIBILITÉ de réaliser des tâches longues dans le temps

Vous ne pouvez pas rester concentré plus de 20 minutes sur un travail minutieux.

#3 – Des grandes difficultés lors de la LECTURE

Il vous est impossible d’entrer vraiment dans l’histoire d’un bon livre, vous avez rapidement envie de faire autre chose.

#4 – L’impression d’avoir une tête lourde EN PERMANENCE

C’est un symptôme classique chez les personnes souffrant de trouble d’attention.

#5 – Tout est source de DISTRACTION pour votre cerveau

Que ce soit un bruit, une odeur ou un mouvement dans votre champ de vision.

Tous les stimulis extérieurs sont sources d’une totale déconcentration.

#6 – Des actions simples prennent BEAUCOUP de temps

Que ce soit vider le lave-vaisselle, ranger vos affaire, planifier votre agenda.

Vous avez l’impression que TOUT prend beaucoup plus de temps que prévu.

C’est sans doute à cause d’un manque de concentration qui vous DISPERSE dans vos actions.

L’un de ces symptômes (ou plusieurs) vous parlent ?

Pas de panique !

Il peut y avoir différents facteurs qui expliquent votre problème.

Les facteurs pouvant expliquer un problème de concentration

Outre le fait d’être VICTIME consentante de votre smartphone, voici des facteurs qui peuvent avoir une influence négative sur votre capacité d’attention :

  • un stress chronique
  • le manque de sommeil
  • une alimentation déséquilibrée
  • une anxiété passagère
  • travailler dans un open-space

Et là vous me dites « Merci Benoit mais par définition quand on est stressé ou anxieux, on manque de sommeil, on n’arrive pas bien à manger et du coup on n’arrive pas à se concentrer ».

Et je vous réponds « Ok vous avez raison ».

Mais est ce que vous mettez VRAIMENT en place une stratégie pour résoudre ces problèmes ?

Moi par exemple je me suis rendu compte que le café me rendait très nerveux.

J’étais presque en tachycardie avec 3 cafés dans la journée.

Ma compagne se fichait de moi car elle peut en boire 10 dans la journée et même juste avant de se coucher.

AUCUN impact sur elle.

Du coup je me suis intéressé à la Naturopathie pour mieux comprendre comment JE fonctionne.

Et j’ai appris que selon notre MORPHOLOGIE, nos besoins alimentaires sont très différents.

J’en parle dans mon article « Les tempéraments d’Hippocrate » que vous devez absolument lire (si ce n’est pas pour vous, ce sera pour vos enfants).

Depuis que j’ai changé mes habitudes alimentaires, je me sens physiquement BEAUCOUP mieux.

Et c’est aussi plus facile pour me concentrer.

Mais au fait c’est quoi la différence entre Concentration & Attention ?

La différence entre Concentration et Attention

« Fais attention! »

« Concentre toi! »

Vous aussi vous avez SOUVENT entendu ces phrases ?

Vous les avez même sûrement régulièrement prononcé si vous avez des enfants.

Mais est-ce que quelqu’un vous a déjà expliqué comment on fait CONCRÈTEMENT pour faire plus Attention ?

Cela veut dire quoi en fait « faire attention » ?

J’ai trouvé la réponse dans le livre « Apprendre! Les talents du cerveau, le défi des machines » du célèbre professeur en Psychologie cognitive expérimentale Stanislas DEHAENE.

Dans son livre, il utilise un cas concret que nous avons tous vécu.

« Imaginez que vous arriviez à l’aéroport JUSTE A TEMPS pour prendre un avion.

Tout, dans votre comportement, met en évidence la CONCENTRATION de votre ATTENTION.

Votre esprit est en alerte.

Vous recherchez le panneau des départs sans vous laisser distraire par le flot des passagers.

Vous identifiez enfin, en plissant les yeux pour mieux voir, la ligne qui indique votre vol.

Des publicités criardes partout autour de vous essayent d’attirer votre ATTENTION.

Mais vous ne les voyez même pas.

Vous marchez rapidement vers le guichet d’enregistrement.

SOUDAIN vous entendez votre prénom derrière vous.

C’est un ami qui vous appelle et qui s’empare de votre ATTENTION.

Résultat ?

Vous oubliez le numéro du guichet… »

Cette histoire classique résume quelques unes des fonctions clés de l’ATTENTION :

  • Eveil & Alerte
  • Sélection & Distraction
  • Orientation & Filtrage

En fait pour les sciences cognitives, on appelle ATTENTION l’ensemble des mécanismes par lesquels notre cerveau sélectionne une information, l’amplifie, la canalise et l’approfondit (1).

Pourquoi la Nature nous a t’elle doté un tel système ?

Pour résoudre un PROBLÈME très précis.

Quel problème ?

La SATURATION en informations.

Le cerveau est en effet CONSTAMMENT bombardé de stimulations.

Nos 5 SENS que sont la vue, de l’ouïe, de l’odorat, l’audition et le toucher transmettent chaque seconde des MILLIONS de données à notre cerveau.

IMPOSSIBLE de tous les gérer en même temps.

D’où le système de PRIORISATION naturel.

C’est d’ailleurs ce qui manquait à la plupart des ordinateurs des années 80 et 90.

En 1996, le champion du monde Gary GASPAROV a réussi à battre l’ordinateur Deep Blue.

Pourquoi a t’il gagné ?

Parce que les machines de l’époque calculait TOUTES les combinaisons possibles et imaginables.

Cela leur demandait BEAUCOUP trop de ressources en calcul et en mémoire vive par rapport aux capacités de l’époque.

Mais en 1997, la revanche sonne pour le monde des machines.

C’est le développement EXPONENTIEL des puissances de calcul des micro processeurs qui a permis à Deep Blue de gagner.

Car un cerveau humain ne fonctionne pas comme ça.

Il fait des HYPOTHÈSES et des PRÉDICTIONS.

Pour éviter d’avoir à faire TROP de calculs.

Si ce sujet vous intéresse, je vous conseille cet épisode de l’émission Affaires Sensibles de France Inter intitulé « Deep Blue, la machine plus forte que l’Humain?« 

Pour illustrer le fonctionnement du cerveau concernant l’ATTENTION il vaut mieux se tourner du côté des services secrets américains.

Pourquoi ?

Vous avez déjà entendu parlé du réseau de surveillance mondial ECHELON?

C’est un système mis en place par les Etats-Unis, le Royaume Unis, le Canada, l’Australie et la Nouvelle-Zélande pour surveiller l’INTEGRALITÉ des communications dans le monde.

Il y a eu au début une querelle d’experts pour savoir si il fallait analyser complètement TOUTES les données.

C’est à dire des milliards de milliards de milliards d’informations.

Ou s’il fallait SÉLECTIONNER des mots clés qui déclencheraient une alerte pour se CONCENTRER sur la surveillance de certaines personnes.

C’est finalement le 2ème concept qui a été choisi et c’est très bien expliqué dans le film « Snowden » de 2016 dont la bande-annonce évoque le sujet.

Pour vraiment bien comprendre le fonctionnement de l’ATTENTION, le psychologue américain Michael POSNER nous explique qu’il y 3 mécanismes successifs dans l’Attention (2).

1 – L’ALERTE qui nous dit QUAND faire attention : elle est déclenchée essentiellement par nos sens « primaires » (un cri, une odeur, un contact…)

2 – Le FILTRAGE des données qui détermine si l’alerte doit être amplifiée ou pas.

3 – Le PILOTAGE exécutif qui décide l’ensemble des actions à mener.

Ces 3 phases sont consécutives et se répètent en permanence à chaque stimulus.

Si on prend l’exemple du système de surveillance ECHELON, voici le processus calqué sur le fonctionnement du cerveau.

Des mots clés spécifiques comme « CIA », « bombe », « attentat » etc… déclenchent une ALERTE qui ORIENTE l’attention de tous les systèmes de surveillance sur des personnes ciblées.

Du coup, la surveillance des autres personnes est mise en « veille » le temps d’analyser le danger potentiel car les moyens techniques ne peuvent pas tout analyser en permanence.

Selon les résultats de ces recherches (qui doivent être les plus rapides possibles), il y a déclenchement ou pas d’une série d’ACTIONS chez les services secrets.

On pourrait dire finalement que « Faire Attention » c’est DÉCIDER de NÉGLIGER certaines informations.

Et la CONCENTRATION c’est donc « Apprendre à faire Attention ».

Mais alors comment faire concrètement pour apprendre à faire Attention ?

5 exercices surprenants pour améliorer sa concentration

Si ce sujet vous intéresse, je pense que vous avez déjà vu des solutions pour améliorer la concentration comme la méditation, l’hypnose, les activités proposées dans les écoles Montessori (2) ou le fait de pratiquer un instrument de musique (3).

Aujourd’hui je voudrais vous proposer d’autres solutions qui peuvent paraître surprenantes.

Mais elles ont bien fonctionné avec moi.

Pourquoi pas avec vous ?

1er exercice : apprendre à VIDER son cerveau

On ne peut pas se concentrer quand on pense à PLEIN de choses en même temps.

Et il y a une façon très simple de se libérer le cerveau.

POSER ce qu’on a dans la tête sur une feuille de papier.

Je dis « papier » car il est possible de s’enregistrer sur un microphone mais après il faut réécouter ce qu’on a dit puis le retranscrire quelque part.

A moins d’avoir un(e) assistant(e) personnel(lle), cela prend BEAUCOUP de temps.

Et il y a 2 types d’informations dans notre tête :

  • des informations SIMPLES à ne pas oublier : un petit carnet de notes ou même un morceau de feuille déchiré fera l’affaire
  • mais si vous avez en tête quelque chose de COMPLEXE, je vous conseille de le faire en Mind Mapping et rajouter ce que j’appelle des méta données (tableaux, graphiques, diagrammes…)

C’est BEAUCOUP plus libérateur.

Car si le sujet vous « prend » la tête c’est que vous avez BEAUCOUP de choses à penser.

Un post-it va vous permettre de ne pas oublier… d’y penser !

On reste dans le cerveau…

Alors qu’avec une Mind Map, vous allez déversez l’INTEGRALITÉ de vos pensées.

Vous vous sentirez libéré(e)

Vous pourrez vous concentrer sur AUTRE CHOSE.

Et en plus vous dormirez mieux la nuit…

Si vous ne savez pas ce qu’est le Mind Mapping (cartes mentales en français), voici un exemple pour organiser un événement facilement et sereinement grâce à une carte mentale.

Exercice n°2 : Apprendre à remplacer les distractions courtes par des connaissances profondes

Tout le monde le sait, Facebook et Instagram c’est SUPER addictif.

Pourquoi ?

Parce qu’il font TOUT pour qu’on reste scotché devant notre écran.

Premièrement, grâce à leur algorithme, ils nous présentent des informations intéressantes NOUVELLES en permanence.

De quoi déclencher un bol de Noradrénaline dans notre cerveau (une des hormones du plaisir).

Et deuxièmement, parce que dès que vous partager un post, vous avez (avec un peu de chances) des likes en réponse.

De quoi satisfaire notre système de récompense « primitif » avec là aussi une bonne décharge de Noradrénaline.

Impossible d’arrêter, c’est le même effet qu’une DROGUE !

Le problème c’est que notre cerveau s’habitue à passer RAPIDEMENT d’une information à une autre.

Sans aller en PROFONDEUR.

TOUT nous paraît intéressant.

Le FILTRE de l’attention est enraillé.

J’avais lu il y a quelques années l’excellent ouvrage « Internet rend il bête? » de l’auteur américain Nicholas CARR sur ce sujet.

Nicolas CARR a écrit ce livre car il s’est rendu compte qu’il n’arrivait plus à lire de livres sans penser à faire autre chose.

IMPOSSIBLE de se concentrer.

Il l’explique par le fait que nous sommes rentré dans l’ère de « l’INFOTAINMENT.

L’information-divertissement à outrance.

Alors que faire ?

Je ne vous propose pas d’arrêter Facebook ou Instagram d’un seul coup.

Je sais que ce n’est pas possible si je ne propose rien de plus CROUSTILLANT à votre cerveau pour remplacer cette « drogue ».

C’est la grosse ERREUR que beaucoup de personnes font quand elles veulent arrêter une addiction.

Il faut absolument remplacer l’addiction par AUTRE CHOSE.

Sinon ça ne marche pas.

Dans le cas des réseaux sociaux, il faut essayer de vous faire passer d’un état de SCROLLING compulsif sur votre smartphone à un état de CONCENTRATION plus long.

Comment faire ?

Je vous propose d’essayer de passer à des formats PLUS LONGS qui vont vous obliger à vous concentrer.

Mais dans le PLAISIR !

Il suffit juste d’identifier les thèmes qui peuvent vous intéresser et les comptes Youtube ou Podcasts à suivre.

Si le Marketing et la Psychologie Clients vous intéresse, vous pouvez suivre Stanislas LELOUP de Marketing Mania.

Ses vidéos sont passionnantes et elles vous permettront de vous concentrer pendant 15 à 20 minutes.

Si c’est le Rap qui vous intéresse, vous pouvez suivre les épisodes du « Lifestyle Decodeur » de Chris de la chaine Hyconiq.

L’objectif est d’obliger votre cerveau à :
SELECTIONNER l’information vraiment utile pour vous (au lieu de subir l’algorythme de Facebook)
se CONCENTRER sur un format qui dépasse largement les 15 secondes des stories Instagram
prendre du PLAISIR à être attentif

L’idéal étant en plus de prendre des notes pour être ACTIF.

Et surtout être capable ensuite de DÉCIDER ce que vous allez mettre en ACTION immédiatement.

Sinon on revient dans l’INFOTAINMENT.

On se gâve d’informations qui nous font plaisir mais ça ne vous fait pas avancer dans la Vie…

Exercice n°3 : Trouver une nouvelle PASSION et faire de la METACOGNITION

J’ai un ami qui est chauffeur de luxe.

C’est à dire qu’il passe son temps à balader des millionnaires et des célébrités comme Shakira, Metallica, Gwyneth Paltrow…

Sympa comme boulot !

Mais le problème c’est qu’il doit BEAUCOUP ATTENDRE dans sa belle voiture.

Et que faire quand on attend beaucoup ?

Il regarde les réseaux sociaux !

Il zappe EN PERMANENCE de pages en pages.

Son cerveau est assoiffé de Noradrénaline (cf l’exercice précédent).

En plus, il est de nature stressé.

Du coup, dès que le téléphone sonne, il se précipite pour répondre.

Il me dit que cela fait partie de son job d’être joignable 24h/24h.

Ok je comprend mais il y a des limites.

Ce n’est pas parce qu’il ne répond pas pendant 1 heure que le client va choisir une autre compagnie.

Il est donc en permanence en ALERTE de son téléphone.

Pourquoi je vous raconte tout ça ?

Parce qu’il me dit quil n’arrive plus à se CONCENTRER.

Dès qu’il essaie de faire un travail minutieux, il pense à autre chose.

Au boulot, aux clients, aux enfants…

Vu ce que je viens de vous raconter je trouve ça normal.

Mais ce qui est marrant, c’est qu’il ne se rend pas compte que pour certaines activités il a BEAUCOUP de concentration.

Il a en effet découvert une nouvelle PASSION.

Le Surf-Foil.

Si vous ne connaissez pas ça ressemble à du surf volant à 1 mètre au dessus des vagues.

C’est super impressionant.

Et c’est aussi TRÈS difficile.

Du coup, il passe DES HEURES à consulter des forums de personnes qui expliquent comment elles font pour progresser.

Il se CONCENTRE sur un sujet spécifique…

Et quand il est dans l’eau, il doit faire ATTENTION à chacun de ses gestes car ce type de surf est TRÈS sensible.

On bouge un peu trop un doigt de pied et c’est la chute.

Il doit donc aussi se CONCENTRER sur TOUS les mouvements de son corps.

Quand je lui ai fais remarqué, il m’a dit « ah oui c’est vrai! ».

Quand il le VEUT vraiment, il est capable de se concentrer DES HEURES.

Il est maintenant RASSURÉ sur ses capacités.

Savoir qu’on peut le faire, c’est déjà un verrou psychologique en moins.

Et pour l’aider à se concentrer dans d’autres domaines, je lui ai conseillé de faire de la META COGNITION.

C’est à dire d’essayer d’OBSERVER ses processus mentaux.

Par exemple, qu’est ce qu’il se passe dans son cerveau quand il est en train de lire ses passionnants forums de discussion sur le surf foil ET que le téléphone retentit?

Quel mécanisme mental met il en place pour décider si il regarde son téléphone, si il répond etc…

Grâce à ce travail, il pourra ensuite travailler sur son système d’ALERTE et son système de FILTRE (cf les 3 mécanismes de l’ATTENTION au début de cet article)

Cela demande un peu d’entraînement mais c’est SUPER efficace pour comprendre comment on fonctionne et comment on peut CHANGER.

Alors si vous avez des problèmes de CONCENTRATION, il suffit de réfléchir dans quelles activités vous arriver à vous concentrer ?

Si vous ne trouvez rien, il vous faut une nouvelle PASSION !

Grâce à elle vous allez vous concentrer NATURELLEMENT sans effort.

Il vous suffira d’OBSERVER vos processus mentaux pour comprendre comment vous fonctionnez et les reproduire dans d’autres activités.

Si vous avez des techniques ou des méthodes qui fonctionnent pour « Apprendre à faire attention », je suis preneur dans vos commentaires !

Références :
(1) Entraînement du contrôle exécutif et de la mémoire de travail – Diamond & Lee – 2011
(2) Etude randomisée de l’efficacité de la pédagogie Montessori – Lillard & Else – 2006
(3) Effets de la pratique musicale sur le cerveau – Bermudes, Letch, Evans & Zatorre – 2009

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.